ARCHIVE FLASH

 

ANNEE 2008

 

 

Le 7/12/08
La rentrée scolaire pour les primaires en écoles publiques a eu lieu le vendredi 5 décembre, aux Comores.


Le 17/11/08

Remaniement ministériel à La Grande Comore : Sur les 7 ministres nommés en février 2008, le président de l'île M. Mohamed Abdouloihabi garde seulement 2 personnes. Il s'agit de M. Youssouf Saïd Soilih et de M. Saïd Soilihi Saïd Abdallah Ahmed. Deux femmes font leur entrée dans le gouvernement, Mme Djalim Moinafatioma Abdallah et Mme Moinaécha Mroudjaé.

La nouvelle équipe compte 9 membres.


Le 01/11/08

Fin de la pénurie des produits pétroliers
. En effet, le 30 novembre, les Comores ont reçu 11 000 tonnes de pétrole en provenance des Émirats Arabes Unis. Les stations services se sont remises en marche et peuvent satisfaire les automobilistes et les foyers pour la cuisine.

 

Le 30/10/08


L
e programme d'intervention en réponse à la crise alimentaire mondiale, a commencé de débloquer des décaissements pour certains pays d'Afrique subsaharienne. Les Comores sont en attente d'1 million de dollars pour les semences, la gestion des risques et l'accès au crédit.
 

Le 26/10/08


I
foundihé souffre du manque d'eau dans les réserves des foyers. Le stock d'eau emmagasiné dans la réserve du village s'amenuise à grande vitesse.
 

Le 23/10/08


D
epuis le 21 octobre, la 4ème édition du Forum Économique des Îles de l'Océan Indien se tient à Moroni. Les Comores pourraient être une passerelle reliant les îles de l'Océan Indien au Monde Arabe, avec le désir d'accueillir des investisseurs.

Note du gouvernement anjouannais du 9 octobre 2008 : Il est demandé à l'État français de rapatrier "au plus près de chez eux" les personnes expulsées de Mayotte. Cette note a été envoyée aux 3 agences de voyages (Comores Aviation, Tratringa 3 et Maria Galanta) qui acheminent les Comoriens refoulés par les autorités françaises de Mayotte vers Anjouan.
 

Le 18/10/08


L
a rentrée scolaire des écoles privées a eu lieu cette année le 6 octobre. Aucune date n'est arrêtée pour le public, les enseignants n'ayant toujours pas eu leurs salaires depuis plusieurs mois.


Le 04/10/08


L
e festival du film d’Afrique et des îles (FIFAI) s’ouvre samedi 4 au 12 octobre au Port, à la Réunion, sur la projection du film d’Alain Dufau, “Au-delà du Cap Noir”, tourné à la Réunion. Plus de 100 films parmi lesquels celui de la réalisatrice comorienne, Hachimiya Ahamada : 'La Résidence Ylang Ylang', documentaires, fictions, sont au programme. 21 auteurs sont invités.
 

Le 03/10/08


L
e président de l'Union des Comores, M. Sambi a fait part de son désir d'alléger, pour des raisons budgétaires, l'architecture institutionnelle de l'État Comorien. Il envisage réviser la Constitution afin de réduire la fréquence des élections en regroupant les élections législatives et présidentielles ainsi qu'une série de mesures destinées à assainir les finances publiques. Le ministère des finances a décrété le gel de recrutement des fonctionnaires, la réduction des portefeuilles ministériels et le lancement de l'informatisation des paiements de salaires.
 

Le 08/09/08


P
rès de Moroni, dans la région de Oichili, tout proche du camp militaire d'Itsoundzou, un violent incendie a détruit plusieurs dizaine d'hectares de forêt.
 

Le 07/09/08

Crise énergétique et économique
:

Depuis le mois de juin, « les pénuries de carburant et d’électricité récurrentes ces derniers mois aux Comores ont fait perdre aux entreprises locales jusqu’à 60 millions d’euros » selon la principale organisation patronale de l’archipel et les statistiques de la Banque Centrale des Comores. A noter que ces chiffres ne comprennent pas « le manque à gagner des employés mis en congé, les maladies dues à la consommation de produits périssables non contrôlés, etc.…
Cette crise est liée au fait que la Société Nationale des Hydrocarbures a décidé de ne pas renouveler en avril, son contrat d’approvisionnement avec Total. Le président de l’Union, M. Sambi disait avoir trouvé un nouveau fournisseur par souci d’économie. Le carburant serait acheté en Iran et raffiné au Yémen mais le système tarde à se mettre en place. Deux journées « mortes » ont eu lieu les 29 et 30 août pour protester et montrer le mécontentement au gouvernement.
Les médecins durcissent leur mouvement de grève et veulent arrêter le service minimum qu’ils assuraient jusqu’alors.
Les examens scolaires de fin d’année n’ont pas eu lieu, les enseignants ont toujours des arriérés de salaire de plusieurs mois.
 

Le 05/09/08

Médecins et paramédicaux reprennent le travail


Un terrain d’entente vient d’être trouvé entre le syndicat des paramédicaux et le gouvernement de l’Union des Comores. « L’État s’engage à verser tous les arriérés de salaires d’ici fin décembre 2008 et s’engage aussi à appliquer une nouvelle grille indiciaire à partir d’avril 2009. » Quant aux médecins, les négociations n’ont pas abouti mais le dossier est en bonne voie.

Pénurie de carburant

Un approvisionnement est intervenu début août mais il y a toujours de nombreuses files d’attente aux stations services et des délestages d’électricité fréquents. Cette année le mois de Ramadan sera encore plus difficile à vivre.
 

Le 19/07/08


L
e président déchu d'Anjouan, le colonel Mohamed Bacar a quitté La Réunion aujourd'hui pour Cotonou au Bénin. Il est expulsé et a pris un avion affrété par la France. Il est accusé d'être entré illégalement sur le sol français avec détention d'armes, et de graves violations des droits de l'Homme à Anjouan : viols et tortures.

Le 06/07/08


L
uc Hallade, nouvel ambassadeur de France à Moroni depuis le 1er juillet 2008. Il Remplace Christian Job en poste depuis 2005.
 

Le 05/07/08


Nouvelle numérotation téléphonique pour communiquer avec les Comores. Désormais il faut composer : vers les téléphones fixes le 00 269 7 et les 6 chiffres, vers les téléphones portables le 00 269 3 et les 6 chiffres. Par exemple vers un fixe : 00 269 777 02 30, vers un portable : 00 269 335 01 71


Le 03/07/08


. Moussa Toybou qui était soutenu par le président de l'Union des Comores M. Ahmed Abdallah Sambi, a remporté l'élection présidentielle d'Anjouan avec 52,42 % des voix. Le taux de participation s'élève à 48,96 % pour ce 2ème tour.
 

Le 18/06/08


É
lection présidentielle à Anjouan le 15 juin, Moussa Toybou soutenu par le pouvoir fédéral a remporté 40,12% des voix, puis Mohamed Djaanfari avec 44,18%. Les trois autres candidats ont moins de 5%. La participation a été faible, 42,79%, un deuxième tour est prévu le 29 juin.


Le 30/05/08


O
fficiellement Miss Bourgogne s'engage à soutenir notre association. Également 3ème dauphine de Miss France sensibilisée à nos actions et nos projets, Vicky Michaud, est notre marraine. Déjà le 15 juin, elle va faire le rallye surprise pour profiter pleinement d'une journée de détente, avoir des contacts avec les participants. Une cérémonie officielle aura lieu sur notre lieu de rencontre à midi.
 

Le 18/05/08


L
'Ofpra a rejeté la demande d'asile en France du Colonel Mohamed Bacar qui se trouve toujours à La Réunion. Cependant il ne sera pas renvoyé aux Comores en raison "de risques de persécution".


Le 15/05/08


L
'élection présidentielle pour l'île d'Anjouan aura lieu les 15 et 29 juin, pour remplacer l'ancien président M. Bacar, élu illégalement en juin 2007 et destitué par la force au mois de mars dernier.


Le 05/04/08


A
près la libération de l'île d'Anjouan, le président de l'Union des Comores, M. Ahmed Abdallah Sambi a eu tous les honneurs lors de sa 1ère visite. A l'aéroport de Ouani et au stade Missini, une foule l'accueille et lui rend hommage. Le Président a remercié les pays qui l'ont aidés à rétablir l'unité des Comores. Le chef de l'Etat a précisé : " Je vous appelle à faire confiance en la justice. Nul n'a le droit de se faire justice. Gardez-vous des règlements de comptes."
 

Le 30/03/08


Dimanche 29 mars, M. Abdou Cheik est nommé président par intérim à Anjouan avec mission d'organiser dans les 3 mois un nouveau scrutin.
 

Le 30/03/08


A Anjouan, le colonel Bacar a été assigné à résidence à La Réunion à la suite de l"annulation de la procédure judiciaire ouverte à son encontre. Le procureur de la République fait appel de cette décision du tribunal correctionnel. Dans un délai de 15 jours, la demande d'asile politique sera étudiée par l'OFPRA.
 

Le 27/03/08


C
omme il était prévisible, le colonel Bacar s'est enfui à Mayotte. Il va être emmené rapidement à La Réunion pour que M. Yves Jego, nouveau ministre d'Outre Mer, actuellement en déplacement, étudie la situation... M. Bacar illégalement président d'Anjouan va demander l'asile politique à la France. Pour vous rendre compte de qui est cet homme, les patriotes d'Anjouan ont fait un récapitulatif de sa vie. Cliquez
 

Le 25/03/08


L
'armée des Comores et les troupes de l'U.A. sont entrées aujourd'hui sans résistance dans la capitale d'Anjouan, Mutsamudu. Le colonel Bacar, selon des dires, se serait enfui sur Mayotte. L'état fédéral des Comores a nommé l'un de ses vice-présidents pour administrer provisoirement l'île. De nouvelles élections doivent être mises en place en mai.
 

Le 16/03/08


L'armée comorienne aurait débarqué aujourd'hui à Anjouan pour contrer le colonel Bacar. Cette nuit une centaine de soldats de l'AND (Armée Nationale de Développement) irait grossir les rangs.
Hier, l'AND avait libéré des prisonniers politiques qui étaient à la prison de Domoni, 2ème principale ville d'Anjouan. Quelques blessés ont été évacués à Mohéli et La Grande Comore.
Le but de l'opération est de rétablir l'Unité de l'Union des Comores, faire cesser les tortures et viols dans l'île, capturer le colonel Bacar et organiser l'élection d'un président pour l'île d'Anjouan dans la plus grande transparence.


Le 25/02/08


U
ne importante réunion s'est déroulée au Ministère de l'Énergie à Moroni entre les techniciens de ce département, ceux des Finances, les Hydrocarbures (SCH) et la Société d'eau et d'électricité des Comores (Ma-mwé). La Ma-mwé n'arrive toujours pas à s'acquitter de ses obligations envers la SCH, ce qui explique les nombreux délestages quotidiens sur toute l'île de La Grande Comore. Une étude pour trouver un plan de sortie de crise est à l'ordre du jour mais non sans difficultés.


Le 21/02/08


L'Union des Comores est secouée depuis des années par des conflits de compétence entre les trois îles (La Grande Comore, Anjouan, Mohéli), dotées chacune de leurs propres institutions, et l'État fédéral, l’Union des Comores.

Depuis le 10 juin 2007, le colonel Mohamed Bacar s’est autoproclamé président de l’île d’Anjouan à la suite d’une élection rejetée par l’Union Africaine (UA) et l’État Fédéral de l’Union des Comores. M. Bacar refuse l’organisation de nouvelles élections et fait un blocage.

En octobre 2007, Anjouan reçoit des sanctions de la part de l’UA et souhaite négocier avec M. Bacar pour que des élections soient faites dans la plus grande clarté.

Le 31 janvier, lors du 10ème sommet de l’Union Africaine à Addis Abeda, excédé par l’inaction de l’UA, M. Sambi, président de l’Union des Comores, a annoncé son intention d’intervenir par la force pour restaurer la paix et l’intégralité de l’État Comorien.
En début février 2008, lors de sa 10ème session ordinaire, l'Assemblée des chefs d'État et de gouvernement de l'UA a invité le Conseil de Sécurité de l'ONU à adopter une résolution approuvant les sanctions envers Anjouan. Une durée de deux mois est prorogée.
M. Bacar reste sur ses mêmes positions.

De son côté le président de l’Union des Comores, M. Sambi prépare une intervention militaire. Des soldats et du matériel militaire sont rassemblés sur l’île voisine Mohéli et attendent le signal pour intervenir.

Depuis mercredi dernier, l’Union Africaine a décidé d’apporter son soutien militaire et logistique au gouvernement de l’Union des Comores. Jusqu’à maintenant la voie de la diplomatie était privilégiée. Mais à Anjouan, des informations font état d'arrestations arbitraires et de tortures par les militants de M. Bacar envers la population.
« La France vient d’exprimé sa disposition à faciliter le transport de troupes tanzaniennes et sénégalaises à Moroni », parole de Saïd Djinnit, commissaire à la Paix et la Sécurité de l’UA