ARCHIVE FLASH

 

ANNEE 2010

 

 

28/12/2010

 

Résultats des élections

 

Election du nouveau président de l'Union des Comores : issu de Mohéli suite au système de "tournante"

 

=> IKILILOU DHOININE 55% devant Mohamed Saïd Fazu 38% et Abdou Djabir 7%

Election des gouverneurs : participation inférieure à 50%

 

- La Grande Comore => Mouigni Baraka 65% devant Abdoulwahab 35%

- Mohéli => Ali Hilali 55% devant Ali Mohamed 45%

- Anjouan => Anissi Chamssoudine 52% devant Moussa Taybou 48% - A signaler des fraudes massives ce qui pourrait remettre en cause les résultats de certains bureaux

 

21/12/2010

 

ELECTIONS PRESIDENTIELLES :

 

Le 7 novembre => Premier tour de l'élection présidentielle sous forme de primaires sur la seule île de Mohéli, selon la règle de la présidence tournante entre les trois îles de l'archipel, La Grande Comore, Anjouan et Mohéli. Le candidat présenté par le président Sambi est en tête avec 28,19% des suffrages exprimés, devant les candidats de l'opposition, Mohamed Said Fazul (22,94%) et Abdou Djabir (9,92%)

 

Le 26 décembre => Comme lors du premier tour, le vote sera couplé avec le second tour de l'élection pour les gouverneurs des trois îles.

 

21/06/2010

 

ELECTIONS :

 

- 7 novembre 2010 => élection primaire du président de l'Union à Mohéli et le premier tour de l'élection des gouverneurs dans les trois îles

- 27 décembre 2010  => élection générale sur les trois îles du président de l'Union et le second tour du scrutin des gouverneurs

- 13 janvier 2011 =>  proclamation des résultats 

- La date de l'investiture est laissée à l'appréciation du président nouvellement élu et le sortant.
 

 

14/06/2010

 

ASSASSINAT : Le colonel Combo Ayouba, chef de corps de l'armée comorienne, a été assassiné hier soir devant son domicile à Moroni.  Son corps a été criblé d'une quinzaine de balles.

 

02/06/2010

 

MOHELI : Depuis un certain temps, l'île de Mohéli présente des remous en raison de la prolongation du mandat présidentiel de M. Ahmed Abdallah Sambi. L’armée comorienne a dressé mardi 1er juin des barricades et occupe les rues de Fomboni, le chef-lieu. Un déploiement militaire de 1000 hommes arrive sur l'île qui ne compte que 30 000 habitants.

En France, des membres de la communauté mohélienne, ont constitué, dimanche, un gouvernement d’union nationale avec 11 membres, pour obtenir le départ du chef d’Etat de l'Union.

 

11/05/2010

 

Fin du mandat présidentiel : Le président de la cour Constitutionnelle a déclaré la fin du mandat de M. Sambi et de ses deux vice-présidents le 26 mai à 0h. Il constate que "le gouvernement n'a pas pris des dispositions pour tenir les élections à cette date". Il recommande donc "l'ouverture d'une période intérimaire», et réclame un "consensus pour fixer un calendrier électoral. Durant la transition, le président de l’Union et les vice-présidents exercent leurs pouvoirs, dans une démarche consensuelle, jusqu’à l’investiture du nouveau président de l’Union et des gouverneurs élus. En aucun cas, il ne saurait être utilisé les dispositions constitutionnelles et légales relatives à la dissolution de l’Assemblée de l’Union, au changement du gouvernement et de la composition actuelle de la Cour constitutionnelle, et au recours aux mesures exceptionnelles sauf en cas d’interruption du fonctionnement régulier des institutions constitutionnelles".
 

 

23/04/2010

 

Grève : Les taxis en grève depuis le 20 avril pour contester contre l'état des routes qui ne facilitent pas leur travail.

 

6/04/10

 

Le Soléa : Le coopération commerciale régionale va aider au développement économique des pays de l'océan indien en faisant circuler ce cargo selon un calendrier établi.

 

2/04/10

 

Situation politique très tendue aux Comores : l'opposition au gouvernement actuel est très inquiète suite à l'arrivée d'un contingent de militaires libyens sans en connaître les raisons. Le président de l'Union des Comores, M. Ahmed Abdallah Mohamed Sambi veut garder son mandat jusqu'en fin 2011 sans respecter les accords d'une présidence tournante de l'archipel qui doit revenir à l'île de Mohéli en mai 2010.

 

30/03/10

 

Mise en route de NINGA BUS, un moyen de transport pour les élèves et étudiants de Moroni et la périphérie... Le but est d'assurer une sécurité, réduire les coûts pour se rendre à l'école, créer des emplois.

 

29/03/10

 

 Samedi 27 mars, la jonction entre le câble en fibre optique international sous-marin EASSY et le Backbone national est réalisé à Itsandra, une grande avancée pour bénéficier du Très Haut Débit pour les usagers d'Internet.

 

5/03/10

 

A Mohéli, île voisine de La Grande Comore, des manifestants ont incendiés des voitures et des maisons pour exprimer leurs mécontentements suite au vote du Congrès reportant les élections présidentielles à novembre 2011, alors que la présidence tournante, avec un président mohélien, devait se faire en mai 2010.

 

L'Union Africaine demande de respecter le référendum du 17 mai 2009.

La France prend note de cette décision, mais déplore le manque de concertation surtout avec les mohéliens et les parties de l'opposition à la présidence actuelle.

 

4/03/10

 

Les travaux de préparations du Sommet des Chefs d'Etats des pays membres de l'Eastern african standbby brigad, ont commencé en ce mercredi 3 mars. Mais suite aux événements politiques et en particulier la prolongation de 18 mois du mandat du Président de l'Union des Comores, M. Sambi, un esprit d'insécurité règne dans le pays.

 

3/03/10

 

Les parlementaires comoriens viennent de décider que l'élection du Président de l'Union des Comores ainsi que celle des gouverneurs des îles, auront lieu le 27 novembre 2011. Vote de 60 voix sur 84 votants mais les opposants de Mohélie étaient absents.

 

23/01/10

 

AIDE DE L'UNION EUROPEENNE : La somme de 23,2 milliards d'euros vient d'être allouée à l'Union des Comores au titre du Programme d'Action annuel 2009 afin d'appuyer le développement du secteur des transports (routes et ports) et de la formation professionnelle.

 

PRIVATISATION OU CESSION DE TELECOM ? : Une forte délégation de notables a rencontré le président Sambi pour faire part de leur refus de voir la société nationale des Télécommunications se privatiser. Le chef de l'Etat de l'Union des Comores a assuré que rien ne serait fait derrière leur dos...