MISSION IFOUNDIHE

 

NOVEMBRE 2014

 

 

COMORES HORIZON

au cœur du développement

 

L’EDUCATION  ET  LA  SANTE : une priorité

 

mission novembre

 

1 Faire les parrainages des enfants

 

 

classe de cp

classe ce1 et ce2

classe de cm1 et cm2

repas scolaire

Classe de CP

Classe de CE1 et CE2

Classe de CM1 et CM2

Repas scolaire

délégués de classes

Issa récompensée

courrier de la marraine

récompense

Délégués de classes

Issa récompensé

Un courrier de la marraine de France

Récompense au 1er de la classe

réparation

prévention dentaire

dessins

cours du soir

 

Réparation des tables banc

 

Donation d'une brosse à dents

et d'un tube de dentifrice

Atelier dessins avec Annick

Cours du soir

 

2 - Terminer le mur de l’école

 

L’école étant en bordure de route, pour la sécurité des enfants, il est décidé de faire un mur d’enceinte. Ce projet dure depuis 3 ans, faute de moyens financiers. Il nous paraît urgent de le terminer.

 

mur

mur

mur

Pour la sécurité des enfants : le mur de l'école => fin des travaux ce trimestre 2015

 

3 - Mettre en place des interventions de prévention en milieu scolaire

 

En collaboration avec le directeur de l’école, des interventions sont programmées pour :

 

4 - Installer internet

 

La communication avec les parrains et l’extérieur est faible, le courrier est long pour s’acheminer (environ 2 mos). Nous sommes en 2014 et il faut penser installer internet. L’installation se fait à la bibliothèque avec Ibrahim Halifa, un des responsables de l’association AEDEI qui gère la bibliothèque.

Les panneaux solaires sont entretenus régulièrement. Il faudrait prévoir une extension dès que possible…

 

internet

internet

internet

internet

Maintenance des panneaux solaires

Accès à internet

Plusieurs postes internet

Association AEDEI

 

 

5 - Continuer les actions pour atteindre l’objectif « Ifoundihé, village propre »

 

Les actions envisagées en collaboration avec les villageois :

-        évaluer la mise en place et l’efficacité des poubelles de quartiers

-        choisir un lieu unique pour brûler et supprimer les petites déchetteries sauvages

            * problèmes d’odeurs et prolifération de rats vers les habitations

            * problèmes d'émanation de gaz toxiques lors du "faire brûler"

-        inciter à trier ce qui brûle et ce qui ne brûle pas, aussi des poubelles sont achetées pour renforcer les points de collectes dans les quartiers. De plus des poubelles particulières sont mises à disposition pour entreposer les cannettes, objets en fer et vaisselle cassée qui ne brûlent pas

-        continuer de sensibiliser les enfants et les villageois en  expliquant le lien entre les déchets et les maladies et organiser un début de tri dans les foyers

-        prouver que le déchet peut avoir une valeur et donc rapporter de l’argent (compost par exemple)

-        la rencontre avec le ministre de la Production, de l’Environnement, de l’Energie, de l’Industrie et de l’Artisanat : Dr Abdou Nassur Madi, n’a pas pu se faire puisqu’il était en voyage, mais un dossier lui est remis

 

objectif du village

Abou

Les déchets

Ramassage des poubelles

Objectif du village

M. Abou Ismaëla

Le bon geste

Ramassage des poubelles

Les déchets

Les déchets

Les déchets

Les déchets

Nettoyer le village régulièrement

Ramassage hebdomadaire des poubelles par les scouts "GOBA"

 

6 - Evaluer les activités et la fréquentation de la bibliothèque

La bibliothèque est très fréquentée mais que par des étudiants. Ce qui serait à développer serait les animations pour tous…

 

7 - Prodiguer gratuitement des soins infirmiers et faire de la prévention

Prévention :

 

EN CONCLUSON =>

 

 Les projets sont encore grands, le point faible est le financement car nous ne pouvons plus bénéficier d’aides auprès des instances françaises comme la région, le département.

Aux Comores, nous n’avons pu être aidés qu’une seule fois par le Rotary Club pour l’aménagement de la bibliothèque en 2009.